SALARIÉS, PATRONAT, CGT ET CFTC EN ALGÉRIE (ORANIE) DU FRONT POPULAIRE AU GOUVERNEMENT DE VICHY (1936-1941) ; 2016 ; 337 pages.

Disponible sur amazon.fr

 

Cet ouvrage d’histoire sociale, extrait d’une thèse de doctorat, s’intéresse à la condition des salariés en société coloniale. Le mouvement syndical rend cette exploration possible, car il entraine, sur la scène sociale, l’ensemble des acteurs (salariés, patronat, administration, élus) et éclaire des populations demeurées, jusque-là, dans la pénombre. Cette approche nous permet d’investir la scène revendicative, d’aller à la rencontre du monde du travail, d’affiner le déchiffrement des relations complexes régissant les composantes de cette société. Toutefois, le rôle du syndicalisme fut quelque peu négligé ; en effet, il fut étudié, principalement, dans ses relations avec le nationalisme algérien, bien qu’il soit l’artisan de cette construction sociale qu’est la fédération des groupes ouvriers et employés de toutes origines et l’animateur essentiel des mouvements sociaux. Mais cet objectif du mouvement syndical, dont le leadership revient à la CGTU-CGT plus offensive que la CFTC, d’unifier les salariés des deux communautés et de favoriser l’émergence d’une conscience sociale ou de classe n’est pas aisé ; de nombreux écueils telles que la revendication nationale des musulmans algériens, la ségrégation, la compétition communautaire, la répression peuvent freiner son essor. Cette période parviendra-t-elle à engendrer un embryon stable de classe ouvrière algérienne, transcendant la ligne de partage ethnico-religieuse, prévalant en société coloniale ?

Table des matières

Introduction
I / Le mouvement syndical : Réunification et réorganisation.
I / 1. La CGT (1929 -1943)
I / 1.1. L’Union départementale
I / 1.2. Les Unions locales
I / 1.3. Les syndicats : réunifications et créations
I / 2. La CFTC
I / 2.1. L’Union oranienne et sections
I / 2.2. Les syndicats
II / Les mouvements revendicatifs
II / 1. Les grèves de l’été 1936
II / 2. Les grèves de 1937
II / 3. Les grèves de 1938
III / Les ouvriers des ports : Une corporation stratégique
III / 1. Réunification et réorganisation (printemps 1936 – été 1937)
III / 2. Le mouvement revendicatif dans les ports (1929 – 1938)
III / 2.1. Grèves et incidents (été-automne 1936)
III / 2.2. La solidarité ouvrière (1937-1938)
III / 3. Conventions collectives : Doléances et tractations (1936-1941)
III / 3.1. Les commissions paritaires
III / 3.2. Salaires et temps de travail
III / 3.3. Conditions de travail et innovations techniques
III / 3.4. Les congés payés
III / 3.5. Les fêtes musulmanes (1937)
III / 3.6. Reflux des avancées sociales et collaboration (1939-1941)
IV / Les travailleurs du BTP : Une main-d’œuvre précarisée
IV / 1. La réorganisation
IV / 2. Le mouvement revendicatif des travailleurs du BTP
IV / 2.1. Les conflits de l’été 1936
IV / 2.2. Les autres conflits (1937-1939)
IV / 3. Les ouvriers du BTP : Doléances, négociations et conventions collectives
IV / 3.1. Des négociations laborieuses
IV / 3.2. Salaires, congés payés, conditions de travail (1936-1939)
V / Les petites corporations, patronat, CGT et CFTC : lutte d’influence
V / 1. La CGT, un syndicalisme offensif
V / 1.1. Les bains maures : Un secteur d’activité indigène
V / 1.2. Conserveries de poisson : La « Sardinière » de Mers-el-Kébir : Étrangères et mineures
V / 1.3. L’industrie du tabac : Un personnel féminin
V / 1.4. Caisses et emballages : Une main-d’œuvre étrangère
V / 1.5. Syndicat du port et chambre de commerce : Défaite syndicale
V / 1.6. Les sacheries-bâcheries : Employés et ouvriers rallient la CGT.
V / 1.7. Les transports : Un patronat fragmenté
V / 2. CGT et CFTC : Compétition et coopération
V / 2.1. Employés des sociétés maritimes : Course à la représentativité
V / 2.2. Employés des assurances : La double appartenance syndicale
V / 2.3. « Métallurgie – automobile » : Partage des tâches
V / 2.4. Employés de commerce : Coopération, dissension, désistement
V / 3. La CFT, instrument de l’opposition patronale
V / 3.1. L’agro-alimentaire
V / 3.2. Le Commerce
V / 3.3. L’industrie
Conclusion
Carte 1
Carte 2
Repères chronologiques de la vie politique et sociale de l’Oranie dans l’entre-deux-guerres
Notice biographique
Table des annexes
Sources
Bibliographie